Search an artist name here :


JavaScript Kit


Index Français


English Index

 
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Musical Encyclopaedia on line
       
       



NEW WAVE

 

Création : 1978 à Londres.

Origines : terme emprunté à un courant cinématographique français des 60's, la Nouvelle Vague.

Définition : musique issue du novo-rock


Tirant son nom d'un courant cinématographique français des 50's, la Nouvelle Vague, la New Wave est née du regain de créativité du rock en 1978 et à l'explosion des ventes de synthétiseurs et à l'accessibilité des boites à rythmes aux jeunes musiciens.

Le cinéma expressionniste allemand sera aussi souvent cité comme influence dans le développement des thématiques et de la philosophie allemande, comme «Le Cabinet du Docteur Caligari» (1920). D'ailleurs un groupe espagnol
actif entre 1981 et 1999 et se revendiquant de la new wave a porté le nom de GABINETE CALIGARI. N'oublions pas «Metropolis» (1927) dont certaines images seront empruntées dans des clip vidéos ou le fameux «Dr. Mabuse» (1922) sera l'objet du tube de 1984 du groupe de Düsseldorf PROPAGANDA.

Dans un article de l'hebdomadaire anglais du
Melody Maker datant de novembre 1976, la journaliste CAROLINE COON introduit le terme "New Wave" pour classer la musique de certains groupes issus du mouvement punk, mais avec un esprit musical plus mélodique. Ce terme est aussi choisi par le spécialiste musical CHARLES SHAAR MURRAY pour définir le style des BOOMTOWN RATS.
Entre novembre 1976 et décembre 1977, les termes de New Wave et de Punk sont souvent interchangeables.

Aux USA, le producteur new yorkais SEYMOUR STEIN (le co-fondateur du label de disques Sire en 1966 avec RICHARD GOTTEHRER) qualifiait de Punks, les artistes qui ne vendaient pas beaucoup de disques, alors que ceux qui en vendaient beaucoup plus avaient le qualificatif d'artistes New Wave.

Revenons au influences musicales du style. Le Krautrock (genre musical expérimental crée en RFA vers la fin des 60's) a une grande importance dans l'histoire de cette musique même si son nom n'est pas très populaire en France. J'en veux pour preuve la chanson "Hero" de NEU! tiré de leur 3ème LP "NEU! '75". Premier titre de la face B du disque où le grand KLAUS DINGER est au micro. Ses vocalises inspireront énormément JOHN LYDON des SEX PISTOLS. La batterie tenue par son frère THOMAS DINGER inspirera de nombreux groupes new wave des années 80 dont A FLOCK OF SEAGULLS. Et enfin le titre lui même "Hero" va titiller même DAVID BOWIE qui y répondra en août 1977 avec un de ses plus grands tubes, "Heroes" enregistré au célèbre Hansa Tonstudio de Berlin Ouest et co-écrit avec BRIAN ENO, autre admirateur de NEU!.

Un jour, lassé par la violence du courant punk, le chanteur
STEVE STRANGE, habitué du Billy's, organise des Bowie's nights tous les jeudis au club de Soho, le Blitz. Dans ces soirées, passent de nombreux titres de DAVID BOWIE, mais aussi de ROXY MUSIC et de KRAFTWERK. Ce club va faire naitre le courant néo-romantique. En juin 1978 parait le premier 45 tours que l'on peut qualifier de véritable New Wave : - THE HUMAN LEAGUE ("Being Boiled") qui sera sélectionné pour être dans le track listing de leur album "Travelogue" vendu seulement à partir de mai 1980. VINCE CLARKE de DEPECHE MODE a déclaré qu'il a voulu former ce groupe après avoir écouté ce titre musical.

- THE HUMAN LEAGUE ("Being Boiled") va influencer le tube international du supergroupe VISAGE fondé par STEVE STRANGE. "FADE TO GREY" (n°1 en Allemagne le 09/03/1981 pour 7 semaines, n°1 en Suisse le 29/03/1981, n°1 en France, n°3 en Autriche, 4 en Belgique, n°6 en Italie, n°7 en Irlande, n°8 en Grande Bretagne, n°10 en Nouvelle Zélande, n°12 en Suède et n°24 en Hollande), dont le texte français est narré par une étudiante luxembourgeoise à Londres, BRIGITTE ARENDT, la girlfriend de RUSTY EGAN de l'époque. CHRISTOPHER PAYNE qui a écrit le texte français vit dans l'Hexagone.

Cette nouvelle pop music rejette le rock classique et le punk, jugés trop durs ainsi que la pop de l'époque qualifiée de superficielle et surtout trop commerciale.


Les autres pays européens ne vont pas tardés à constituer une scène new wave locale. En effet, tout d'abord en Allemagne, on parle de Neue Deutsche Welle (NDW), signifiant « nouvelle vague allemande » à partir d'août 1979 (terme utilisé la première fois dans le magazine musical de Hambourg, Sounds). Déjà en 1977, dans un fanzine allemand on pouvait lire le terme de Neue Welle. Un des premiers groupes est DAF. Musicalement, la NDW est plus minimaliste et légèrement plus expérimental avec des influences punks plus prononcés, à l'image des EXTRABREIT, des DER PLAN ou de SPLIFF constitué d'ex-musiciens de NINA HAGEN. En France, les artistes de NDW les plus connus resteront de façon moindre JOACHIM WITT et RHEINGOLD, mais on retiendra surtout TRIO, FALCO et NENA.

La Yougoslavie a eu aussi une scène new wave importante avec des groupes comme AZRA de Zagreb en actuelle Croatie, BIJELO DUGME de Sarajevo en Bosnie dont GORAN BREGOVIC (collaborateur d'EMIR KUSTURICA) a été guitariste de 1974 à 1989, BULDOZER de Ljubljana en Slovénie plutôt avantgardistes, FILM de Zagreb en Croatie, PASTA ZZ de Belgrade en Serbie tout comme PILOTI ou HAOS IN LAOS de Scopie en Macédoine du Nord. Plus radicaux et martiaux, les slovènes de LAIBACH resteront les plus connus sur le plan international. Ils créeront le courant NSK (Neue Slowenische Kunst).

En URSS, si le rock était censuré, KRAFTWERK était autorisé, ce qui a permi l'émergence de groupes new wave comme KINO ou CENTER qui pratiquait la Sovietwave.

En Pologne, la new wave fleurit à partir de 1982 sous le terme de Nowa Fala avec les groupes BRAK, BIKINI, KONTROLA W., VARIÉTÉ, ROXA, BRYGADA KRYSYS, AYA RL, puis 1984, MADAME, MADE IN POLAND plus coldwave...

En Espagne, la new wave locale issu de la philosophie du mouvement de la contreculture movida madrileña se nomme Nueva Ola Pop. De nombreux groupes locaux y participent dont LOS SECRETOS, LOS EJECUTIVOS AGRESIVOS, NACHA POP, PARAISO, RADIO FUTURA, ALASKA Y LOS PEGAMOIDES et bien sur les débuts de MECANO, avant leur période spanish pop de la fin des 80's.

Le Portugal est le pays qui a laissé le plus de place à la new wave dans les charts du début des années 80. Le pays a eu aussi ses aficionados, comme HEROIS DO MAR, TAXI ou GNR.

L'Italie plus connu pour sa variété et son italo disco a eu quelques groupes de new wave comme THE BANSHEE, DENOVO, MONUMENTS, KIRLIAN CAMERA ou LITFIBA.

En Belgique, la scène new wave locale est très importante avec des groupes comme NACHT UND NEBEL, THE NEON JUDGEMENT, TWEE BELGEN, MINIMAL COMPACT très minimaliste, THE NAMES, POLYPHONIC SIZE, SIGLO XX, LUNA TWIST et bien sur TELEX.

Aux Pays Bas, la scène new wave locale est moins importante qu'en Belgique. On y trouve CLAN OF XYMOX, BLUE MURDER, MEKANIK KOMMANDO, MINNY POPS et évidemment les NITS.

En Suède, la new wave est surtout représentée internationalement par THE SOUNDS et par FAKE.

Au Danemark, il faut surtout retenir LABAN, KLICHÉ et LAID BACK.

Aux USA, les pionniers du genre seront les DEVO originaires de l'Ohio, précédé par du art rock et du novo-rock. A Boston, ville très british, on voit émerger les CARS, fers de lance de la new wave étatsunienne dès le single "LET'S GO" en juin 1979. Au sud du pays en Georgie, il y a les B-52's aux accents rétro et en Californie STAN RIDGWAY qui y distille quelques phrasés issus de la country music.

Au Canada, la New Wave est bien présente dans les 80's avec des formations comme IMAGES IN VOGUE, KINETIC IDEALS, MARTHA AND THE MUFFINS, MEN WITHOUT HATS, KON KAN, STRANGE ADVANCE et même les plus mainstreams GLASS TIGER.

Sur le continent américain, le Brésil proposera une panoplie non négligeable de formations New Wave comme CAMISA DE VENUS, AGENTSS, AZUL 29, CSS de Sao Paulo, METRO ou ZERO.

En Australie, la new wave est bien présente avec des groupes comme THE SPORTS, THE CHURCH, MENTAL AS ANYTHING, INXS, ICEHOUSE, REAL LIFE, PSEUDO ECHO, MIDNIGHT OIL, MODELS, FLASH & THE PAN, DIVINYLS ou HUNTERS & COLLECTORS. Plus récemment EMPIRE OF THE SUN s'est inspiré de cette musique.

Pour la Nouvelle Zélande, retenons THE CROCODILES, MI-SEX et SPLIT ENZ.

Aux Philippines, la scène new wave comprend les Manillais de THE DAWN formé en 1985. En 1995, les groupes DOMINION et THE PIN-UPS s'influenceront énormément de ce genre musical.

Sur le continent africain, c'est surtout l'Afrique du Sud qui proposera quelques groupes new wave à partir de 1979, comme FALLING MIRROR du Cap ou le célèbre chanteur en obédiance locale, JOHN IRELAND.

Enfin en France, la new wave est restée assez "Underground" avec entre autres le duo KAS PRODUCT, MARQUIS DE SADE, CHARLES DE GOAL, ORCHESTRE ROUGE, OPÉRA DE NUIT, BAROQUE BORDELLO, MARTIN DUPONT, SUICIDE ROMÉO, CLAIR OBSCUR, DEUX, TAXI GIRL de DANIEL DARC, THE GAME ou GOUTS DE LUXE. Les artistes qui resteront les plus connus se raprochant musicalement du mouvement new wave seront plutot qualifiés d'artistes de french pop comme ETIENNE DAHO, ARNOLD TURBOUST, ELLI & JACNO...



Dans les 80's, la New Wave prend diverses directions :

- La New Pop

Le chanteur et producteur londonien TONY MANSFIELD fondera le groupe NEW MUSIK qui inventera la new pop, dérivé soft de la new wave avec effets vocoder multiples. Il utilisera ce son spécifique pour ses productions pour CAPTAIN SENSIBLE, AZTEC CAMERA, A-HA dès leur premier album et MIGUEL BOSE vers la fin des 80's. On y assimile aussi ABC, THOMAS DOLBY, les BUGGLES ou ELVIS COSTELLO avec son "I WANNA BE LOVED" en 1984. La Sophisti-pop qui va découler dans la seconde moitié des 80's avec JOHNNY HATES JAZZ, les BLOW MONKEYS ou DOUBLE restera la dérive la plus "commerciale" du genre.

- La Coldwave

Il s'agit de la variante assez sombre, mais surtout glaciale de la New Wave au son souvent angoissant voire oppressant afin d'exprimer le malaise de cette génération. Le terme est apparu en novembre 1977 dans l'hebdomadaire anglais Sounds pour classifier l'album  "Trans-Europe Express" de KRAFTWERK. Ensuite, en 1978, on a qualifié la musique des SIOUXSIE & THE BANSHEES
de coldwave, puis celle de JOY DIVISION, de WIRE, celle des norvégiens de FRA LIPPO LIPPI, d'ANNE CLARK, XYMOX, puis divers groupes français comme KAS PRODUCT, LITTLE NEMO, les lillois de GUERRE FROIDE et TRISOMIE 21. Cette musique influencera de façon radicale des groupes comme INTERPOL, WHITE LIES, FRUSTRATION, SAVAGES ou EDITORS.


- Le Cold Funk

Un zeste de soul music et / ou de funk rendant une chaleur à la new wave chez HEAVEN 17, ESCAPEFROM NEW YORK ou ESPIONNAGE.



- Le Gothic Rock

Situé entre le post-punk et la new wave, le Gothic Rock se veut être rock avec des riffs de guitare assez imposants posés sur des mélopées new wave avec des artistes arborant des vêtements sombres en symbiose avec les ambiances délétères de leur musique. Parmi les représentants du syle, citons les SISTERS OF MERCY, THE MISSION, THE CULT, BAUHAUS, CHRISTIAN DEATH...



- La Batcave

Dérivé noir, vampirique et gothique avec un soupçon de psychobilly de la new wave qui tire son nom de celui d'une discothèque londonienne de Soho ayant ouvert de 1982 à 1985. On assimile au style musical les groupes ALIEN SEX FIEND, DANIELLE DAX, NICK CAVE & THE BAD SEEDS, THEATER OF HATE, SEX GANG CHILDREN, les VIRGIN PRUNES, la poétesse avantgardiste DIAMANDA GALAS et même SIOUXSIE au sein des CREATURES.


- La Techno-pop

New wave très synthétisée avec de fortes et régulières rythmiques en provenance de boites à rythme. Les illustrateurs les plus connus resteront DEPECHE MODE, YAZOO, KRAFTWERK dans les 80's, le YELLOW MAGIC ORCHESTRA, O.M.D., GARY NUMAN, les allemands de CAMOUFLAGE...


- La Synth-pop

New wave la plus synthétisée avec l'utilisation de séquenceurs. Les illustrateurs les plus connus resteront HUMAN LEAGUE, JAPAN, A FLOCK OF SEAGULLS, YELLO et beaucoup d'allemands comme ALPHAVILLE, PROPAGANDA, AND ONE...


- La Dark wave

Situé entre gothic rock, coldwave et ethereal wave, ce dérivé de la New wave développé surtout en Allemagne a des références littéraires liés au spleen baudelérien, aux écrits de GOETHE et à la philosophie de NIETZSCHE. Parmi les artistes, citons DEINE LAKAIEN, PROJECT PITCHFORK ou DIARY OF DREAMS.


- La New Wave of the New Wave (NWONW)

Apparu en 1992 avec des groupes proches de la Britpop ayant d'importantes influences new wave (façon WIRE, THE STRANGLERS ou THE CLASH), à l'image de SUEDE, ELASTICA, MENSWEAR, SLEEPER, ECHOBELLY, THESE ANIMAL MEN ou PLACEBO.

 

Artistes :

- SIMPLE MINDS

- DURAN DURAN

- FRA LIPPO LIPPI

- JAPAN

- THE CURE

- TALK TALK

- TEARS FOR FEARS

 


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Webmaster of TMP MUSIC, LAURENT PONS.